Biographie

Auteur, metteur en scène et musicien, David Lescot est une figure reconnue du théâtre contemporain.

Son écriture, comme son travail scénique, cherchent à mêler au théâtre des formes non-dramatiques, en particulier la musique. Il étudie la trompette avec Stéphane Baudet, Christophe Dal Sasso et Andrew Crocker. Sa pratique et sa connaissance de la musique font de lui un metteur en scène d’opéra très complet, respectueux du texte et de la partition.

 

En 2011, il signe une mise en scène très remarquée du Rake’s progress de Stravinsky à l’Opéra de Lille (direction musicale Arie Van Beek, avec Alek Shrader, et Christopher Purves).
En 2012-2013, Il mondo della luna de Haydn à la MC93-Bobigny, avec les chanteurs de l’Atelier lyrique de l’Opéra Bastille.

La saison 2013-2014, La Finta giardiniera de Mozart à l’Opéra de Lille, direction musicale Emmanuelle Haïm . La saison dernière, Djamileh de Bizet à l’Opéra de Rouen, reprise de La Finta giardiniera à l’Opéra de Rennes.

En 2017, la Flûte enchantéeà l’Opéra de Dijon, direction musicale Christophe Rousset, reprise la saison dernière à l’Opéra de Limoges.

En 2019, il signera la mise en scène et livret de la création Trois contes de Gérard Pesson à l’Opéra de Lille.

 

Au théâtre, il met en scène ses pièces: Les Conspirateurs (1999, TILF), L’Association (2002, Aquarium) et L’Amélioration (2004,Rond-Point).
En 2003 Anne Torrès crée sa pièce Mariage à la MC93-Bobigny.
Sa pièce Un Homme en faillite obtient le Prix du Syndicat national de la critique de la meilleure création en langue française en 2007. En 2008, la SACD lui décerne le prix Nouveau Talent Théâtre. Il crée La Commission centrale de l’Enfance à la Maison de la Poésie à Paris. Il remporte pour ce spectacle en 2009 le Molière de la révélation théâtrale.

Artiste associé au Théâtre de la Ville, il y met en scène L’Européenne, dont le texte obtient le Grand Prix de littérature dramatique en 2008, Le Système de Ponzi (2012) adapté à la télévision pour Arte par Dante Desarthe, puis Les Jeunes (2012) et J’ai trop peur (2015) sa première pièce pour enfants, qui connaît depuis un grand nombre de représentations en France et sera reprise à Paris en 2015-2016, puis en tournée la saison 2016-2017.

À l’invitation du Festival d’Avignon et de la SACD, il participe en 2011 au « Sujet à Vif » et créée 33 tours, avec le danseur et chorégraphe DeLaVallet Bidiefono (juillet 2011). Le spectacle est repris au TNB à Rennes sous le titre 45 Tours, puis au Théâtre de la Ville en 2012.

Il co-signe avec le musicien Benoît Delbecq Tout va bien en Amérique (Bouffes du Nord, 2013).

En 2014 il crée Nos Occupations, à la Filature de Mulhouse, où il est associé.
La même année, il met en scène au Monfort Ceux qui restent. Le spectacle obtient le Prix de la Meilleure création en langue française du Syndicat de la Critique, et est repris au Théâtre de la Ville en 2015. En février 2015, il est directeur musical et interprète de Revue Rouge, spectacle musical sur les chants révolutionnaires, mis en scène par Eric Lacascade avec Norah Krief (création au TNB de Rennes), repris la saison suivante à Paris et en tournée.

Il écrit en 2015 Kollektiv‘, pièce pour 19 acteurs du Conservatoire National de Paris, mise en scène par Patrick Pineau. Sa pièce Les Glaciers grondants, autour du Climat, est joué notamment au Théâtre de la Ville, au CDN de Caen et à la Filature de Mulhouse fin 2015.

En janvier 2016, il met en scène Les Derniers Jours de l’Humanité de Karl Kraus, à la Comédie-Française, avec Denis Podalydès.

La saison dernière, La Chose commune, avec Emmanuel Bex, spectacle musical sur la Commune de Paris, au Théâtre de la Ville, à la Filature de Mulhouse, et en tournée en France.

La saison dernière, il a signé le texte et la mise en scène des Ondes magnétiques à la Comédie-Française.

Il est membre fondateur de la Coopérative d’écriture, qui regroupe 13 auteurs.
Ses textes sont publiées aux Editions Actes Sud-Papiers, elles sont traduites publiées et jouées en anglais, allemand, portugais, japonais, roumain, polonais, italien, espagnol, russe…

2018

 


 

Author, Theatre Director and Musician. His writing, like his stage work, seeks to mix theatre with non-dramatic forms, in particular music.

 

In 2011, he directed his first opera: The Rake’s Progress by Stravinsky at Opéra de Lille. Then in 2013, Il Mondo Della Luna by Haydn at MC93-Bobigny, with the singers of Opera Bastille. In 2014, again at Opéra de Lille then at Opéra de Dijon, he performed Mozart’s Finta Giardiniera with conductor Emmanuelle Haïm. The production was given back at Opéra de Rennes.

He directed Bizet’s Djamileh at Opéra de Rouen.

In 2017, The Magic Flute, with Opéra de Dijon under the batton of Christophe Rousset, with a revival at Opéra de Limoges last season.

Among his coming projects, stage direction and opera libretto of Pesson’s Trois Contes at Opéra de Lille.

 

He staged his plays Les Conspirateurs (1999, TILF), L’Association (2002, Aquarium) and L’Amélioration (2004, Rond-Point).

In 2003 Anne Torrès directed  his play Mariage à la MC93-Bobigny, with Anne Alvaro and Agoumi.

His play Un Homme en faillite which he directed at la Comédie de Reims and at the Théâtre de la Ville à Paris in 2007, won the Prix du Syndicat National de la Critique for the best new work in  French language.

The following year SACD awarded him the prize Nouveau Talent Théâtre.

David Lescot is an Associate Artist of the Théâtre de la Ville. He directed L’Européenne, whose text won le Grand Prix de littérature dramatique in 2008, and which  toured  France and Italy in 2009 and 2010.

In 2008,  he created La Commission centrale de l’Enfance, a one-man-show , which mixes words and songs to describe  the childrens’ holiday camps set up by Jewish communists in France and which he performed accompanied only by a 1964 Czechoslovakian electric guitar. The show opened at the Maison de la Poésie in Paris, and was then performed at the Théâtre de la Ville in 2009, and has toured in France and abroad  (Argentina, Spain, Italy, Russia,Czech Republique , Uruguay…)  for four seasons.

David Lescot was awarded  « Molière de la révélation théâtrale » for this show in 2009.

In 2010,  Théâtre de la Ville took up L’Instrument à pression, a « theatrical concert » which he wrote and acted in alongside Médéric Collignon, Jacques Bonnaffé, Odja Llorca, Philippe Gleizes, in a production directed by Véronique Bellegarde.

In 2011, he created 33 Tours as part of  Sujets à Vifs SACD – Festival d’Avignon, which became 45 Tours at Mettre en Scène-Rennes 2011 and then at the Théâtre des Abbesses in 2012. 1n 2011 again, he directed Stravinsky’s The Rake’s Progress at the Opéra de Lille.

In 2012, he wrote and directed Le Système de Ponzi, a choral work and musical devoted to the excesses of the financial world. (Théâtre des Abbesses, TNS,…).

Also in 2012 at the Théâtre des Abbesses : Les Jeunes explores the paths of two groups of baby rockers. Again with music.

In 2013, he created What remains at Monfort Theater, he staged a production based on interviews with Wlodka Blit-Robertson and Paul Felenbok, who both lived in the Warsaw ghetto. The piece won the “Best French Language Creation” Award from the Syndicat de la Critique and was staged again at Théâtre de la Ville in March 2015, then toured France and abroad. (Théâtre de la Ville, tour of 120 dates).

 

In 2013 also, at Théâtre des Bouffes du Nord, David Lescot directed Tout va bien en Amérique (All Is Well in America), starring Irène Jacob and musicians Benoît Delbecq, Mike Ladd, D’ de Kabal, Steve Arguelles, Ursuline Kairson.

 

In 2014 he created Nos Occupations (Our Occupations) at Filature de Mulhouse, where he was an associate, then at Théâtre de l’Union in Limoges and at the Théâtre de la Ville in Paris.

 

In 2015, he created the young audience show “J’ai trop peur” (I’m so Scared) commissioned by the Théâtre de la Ville, and it has been performing throughout France ever since. That year he also created Les Glaciers Grondants(The Thundering Glaciers), a choral piece for eleven actors, dancers, circus performers and musicians, on the climate and COP 21 (creation took place at La Filature – SN in Mulhouse, and was performed at Abbesses – Théâtre de la Ville and on tour in France and abroad, most notably at the Wuzhen Festival in China).

 

In 2016, at the theater   Le Vieux Colombier – Comédie Française, he created Les Derniers jours de l’Humanité (The Last Days of Mankind), by Karl Kraus.

 

In 2017, at Jazz in Marciac, he created the musical theatre piece La Chose Commune (The Thing in Commune) in collaboration with musician and composer Emmanuel Bex. It was played at Théâtre de la Ville and toured France.

Also in 2017, he created in association with Comedie de Caen Portrait de Ludmilla en Nina Simone (portrait of Ludmilla in Nina Simone), a musical work around Nina Simone’s character.

Last season, he created Les ondes magnétiques (text and direction) at Comédie Française.

2018

Agenda

  • Les ondes magnétiques, texte et mise en scène David Lescot Comédie-Française
  • Du 23 mai au 1er juillet 2018
  • 23, 24, 25, 26, 27, 29, 30, 31 mai 2018
  • 1, 2, 3, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 26, 27, 28, 29, 30 juin, 1er juillet 2018

Photos